Nouveau plan social en vue chez TUI France

Accueil / Actualités / Nouveau plan social en vue chez TUI France

Nouveau plan social en vue chez TUI France

15/06/20

Un CSE extraordinaire a été programmé pour mercredi 17 juin, quelques semaines après l’annonce par le groupe TUI de la suppression de 8 000 postes dans le monde. Un changement d’organisation au sein de la filiale française, qui aura des conséquences sociales, est à l’ordre du jour.

Le Comité Social et Économique de TUI France a relayé lundi une convocation – provenant de la direction du tour-opérateur – pour un CSE extraordinaire programmé le 17 juin. À l’ordre du jour : « Information sur le changement de modèle d’organisation de TUI France et ses conséquences sociales ».

Qui dit conséquences sociales, dit probable plan social. « Autrement dit, la direction va présenter son projet de plan social, c’est-à-dire : indiquer le nombre de postes qu’elle envisage de supprimer ; dévoiler le nombre de postes qu’elle envisage de supprimer par service ; désigner les agences qu’elle envisage de fermer ou de franchiser et divulguer les activités et ou les marques qu’elle envisage d’abandonner ou de céder », estime le Comité Social et Economique dans un communiqué envoyé aux salariés ce matin.

Ce que ne confirme pas la direction. « La Direction de TUI France ne fait pas de commentaires sur des rumeurs, comme toujours. En collaboration avec le Groupe TUI, TUI France prépare le futur et nous reviendrons vers vous très prochainement avec plus de nouvelles », réagit-elle de con côté.

8 000 postes supprimés dans le monde

Le 13 mai dernier, le groupe TUI avait annoncé un plan social prévoyant la suppression de 8 000 postes dans le monde, sans apporter plus de précisions sur le sort des salariés français. « Compte tenu de l’impact de la crise sur le secteur du tourisme et du rythme de la reprise, il est probable que le niveau d’activité d’avant crise ne soit pas atteint avant plusieurs mois, voire années. Dans ce cadre, il est clair qu’imaginer reprendre comme si rien n’avait changé est impossible. Un ajustement des business plans et des coûts pourrait s’imposer. C’est bien le sujet des discussions actuelles avec la maison mère », avait alors tenu à préciser TUI France.

Le groupe, qui compte près de 70 000 salariés à travers le monde, avait fait état d’une forte perte nette au deuxième trimestre de son exercice annuel décalé, entre janvier et mars, en baisse de 274,7% à -763,6 millions d’euros, selon des chiffres publiés il y a quelques semaines.

 

tour hebdo du 15 juin

 

Share This