Les voyageurs de plus en plus attirés par l’écotourisme

Accueil / Actualités / Les voyageurs de plus en plus attirés par l’écotourisme

Les voyageurs de plus en plus attirés par l’écotourisme

17/05/18

Le tourisme durable a le vent en poupe. En effet, selon une étude réalisée par Booking.com à l’occasion de la journée internationale de la terre le 22 avril, 87 % des touristes souhaitent voyager en limitant leur impact sur l’environnement… tout comme de nombreuses agences adhérentes de l’APST !

Vers un tourisme de plus en plus responsable

68 % des voyageurs comptent séjourner dans un hébergement écoresponsable ! Une bonne nouvelle après avoir alerté sur les méfaits du tourisme de masse notamment. En conséquence, de nombreuses villes et pays ont déjà pris des mesures pour limiter l’accès aux sites afin de préserver la nature mais aussi réduire les « nuisances » créées par les touristes :

  • Venise interdit désormais aux paquebots de croisière de passer trop près du rivage,
  • Le Machu Picchu impose des quotas de touristes à la journée,
  • Certaines plages ou baies d’Asie du Sud Est vont quant à elles être fermées quelques mois pour laisser la nature se recomposer…

Une inquiétude donc partagée par les voyageurs eux-mêmes de plus en plus sensibles au sujet. Ainsi, pas moins de 40 % des personnes interrogées déclarent être intéressées par un filtre « écoresponsable » sur les sites de réservation pour les aider dans leurs recherches.

Autre bonne nouvelle : 39 % des voyageurs affirment parvenir à limiter leur impact sur l’environnement.

Un plébiscite en faveur des hébergements écoresponsables

Parmi les différents points d’intérêt des voyageurs pour un tourisme plus vert, les hébergements écoresponsables arrivent en tête des préoccupations pour près de la moitié d’entre eux. Les raisons de cet engouement :

  • Réduire leur impact sur l’environnement (40 %),
  • Connaître une expérience authentique avec les locaux (34 %),
  • Se sentir en adéquation avec le choix de l’hébergement (33 %).

En 2018, 68 % des voyageurs comptent ainsi séjourner dans un hébergement écoresponsable, contre 65 % en 2017 et 62 % en 2016.

La nature plutôt que le tourisme de masse

Si les médias, les institutions politiques ou même certaines stars elles-mêmes alertent depuis plusieurs années sur la nécessité de réduire l’impact des industries… sur la planète, à l’image de la COP 21 en décembre 2015 à Paris, les voyageurs ont pris eux-mêmes conscience de leur propre impact sur l’environnement.

Ainsi, 60 % des voyageurs affirment que la beauté des paysages contemplés lors de leurs précédents séjours les a motivés à se tourner vers un tourisme plus vert. De plus, 54 % d’entre eux confirment que le fait d’être confrontés à l’impact du tourisme sur une destination leur a donné envie de voyager de façon plus écologique.

Toutefois, le tourisme vert, s’il a déjà conquis de nombreux voyageurs, doit encore lever plusieurs freins pour s’imposer comme une référence. Parmi eux : le coût plus élevé mais aussi le manque d’informations et d’une certification crédible considérés par 32 % des touristes interrogés comme un obstacle important. Toutefois, des voyageurs seraient prêts à payer leur séjour au moins 5 % plus cher si cela leur assurait un impact sur l’environnement aussi faible que possible.

À l’APST, de nombreuses agences adhérentes sont d’ores et déjà membres de ATR, Agir pour un Tourisme Responsable. Une bonne manière de se mettre véritablement au vert.

apst.travel du 16/05/18

 

 

 
 
 
 
Share This