Frédéric Lorin : « L’IFTM est maintenu, le salon sera forcément différent »

Accueil / Actualités / Frédéric Lorin : « L’IFTM est maintenu, le salon sera forcément différent »

Frédéric Lorin : « L’IFTM est maintenu, le salon sera forcément différent »

06/04/20

Nous avons interrogé Frédéric Lorin sur l’édition 2020 du salon IFTM-Top Resa, organisé à la Porte de Versailles de Paris.

 L’Echo touristique : alors que le salon de l’automobile à Paris prévu en octobre 2020 est annulé, des pros du voyage s’inquiètent à l’égard de l’IFTM. Reed Expositions prévoit-il toujours de maintenir l’événement ?

Frédéric Lorin (directeur de l’IFTM-Top Resa) : Le salon IFTM est tout à fait maintenu, aux dates prévues, soit du 22 au 25 septembre 2020. Notre équipe reste totalement mobilisée. Nous avons pris contact avec la majorité des exposants, pour prendre des nouvelles et témoigner notre solidarité.

 Si le confinement se prolonge, envisagez-vous, éventuellement, de le reporter de quelques jours ou semaines ?

Frédéric Lorin : L’IFTM a lieu dans près de six mois, ce qui est encore loin. Nous sommes confinés depuis trois semaines, ce qui change en profondeur notre relation au temps. Après la crise, l’industrie aura soif de se retrouver, de se mobiliser, de repartir. J’espère que l’IFTM sera le moment-phare de cette sortie de crise.

 Sera-t-il différent (moins d’exposants, des conférences dédiées à la reprise, des experts inattendus…) ?

Frédéric Lorin : Il sera forcément différent. Quel que soit le secteur d’activités, l’ensemble de l’économie et des entreprises auront essuyé un tsunami. Le business ne sera pas « as usual ». Le jour d’après sera différent. Il restera tant d’incertitudes… Les contenus et conférences du salon seront construits autour du prisme de la reprise, de la sortie de crise, des enseignements à tirer, notamment au niveau de l’écologie.

 Viparis proposera-t-il des mesures exceptionnelles aux professionnels de l’événementiel ?

Frédéric Lorin : Viparis est mobilisé, comme l’ensemble de la filière de l’événementiel. Nous discutons ensemble : nous réfléchissons aux meilleures réponses à apporter aux professionnels, dans un environnement mouvant

echo touristique du 6 avril

Share This