Forza Italia ! Les frontières ouvertes au tourisme Schengen le 3 juin 2020

Accueil / Actualités / Forza Italia ! Les frontières ouvertes au tourisme Schengen le 3 juin 2020

Forza Italia ! Les frontières ouvertes au tourisme Schengen le 3 juin 2020

18/05/20

Touchée mais pas coulée ! L’Italie, pays européen le plus meurtri par la pandémie de coronavirus, donne l’exemple en ouvrant ses frontières au visiteurs de la zone Schengen , sans restriction, à partir du 3 juin prochain. Une décision qui suit les recommandations de la Commission européenne qui avait appelé la semaine dernière à une réouverture dès que possible.

Le gouvernement italien a besoin de faire repartir l’économie.

Une économie dont le tourisme représente une part non négligeable. Aussi, le déconfinement sera effectif le 18 mai prochain pour tous les Italiens.

“Les mouvements de personnes sur le territoire d’une même région ne seront soumis à aucune limitation, rappelle le site internet du Gouvernement.

À partir du 3 juin 2020, les déplacements entre différentes régions ne peuvent être limités que par des mesures étatiques adoptées en application de l’article 2 du décret-loi du 25 mars 2020, n. 19, par rapport à des zones spécifiques du territoire national, selon les principes d’adéquation et de proportionnalité au risque épidémiologique réellement présent dans ces zones.

Une décision unilatérale qui bouscule la zone Schengen

Ces règles s’appliqueront également aux voyages à destination et en provenance de l’étranger, qui ne peuvent être limités que par des mesures étatiques concernant également des États et territoires spécifiques, selon des principes d’adéquation et de proportionnalité au risque épidémiologique et dans le respect des contraintes découlant de la réglementation de la Union européenne et obligations internationales. « 

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette décision a surpris les Pouvoirs publics français.

Après l’Espagne qui avait annoncé il y a quelques jours une quarantaine pour les visiteurs à l’arrivée, c’est l’Italie qui fait cavalier seul.

La cohérence européenne en la matière est mise à mal mais le bénéfice sera grand pour l’économie transalpine.

Mais quelque part, cette décision unilatérale qui bouscule la zone Schengen, est susceptible de faire bouger rapidement les lignes. En effet, le Portugal et la Grèce ont fait savoir qu’ils étaient aussi fins prêts à accueillir les estivants.

tourmag du 16 mai

 

Share This