baromètre exclusif th & d-edge spécial #covid19 – 9e épisode

Accueil / Actualités / baromètre exclusif th & d-edge spécial #covid19 – 9e épisode

baromètre exclusif th & d-edge spécial #covid19 – 9e épisode

05/06/20

COVID – Anticiper le rebond.

Tout le monde s’accorde à dire que la question n’est pas de savoir si, mais quand et à quel rythme l’activité hôtelière va reprendre.

Afin de vous aider à repérer les signes de reprise le plus rapidement possible, D-EDGE a créé un outil dynamique, disponible dans la rubrique Blog de son site, le Recovery Tracker : cet outil permet de visualiser selon le pays et le canal les évolutions des réservations pour les 3 mois à venir.

En partenariat avec Tendance Hôtellerie, nous publions ici chaque semaine un zoom des résultats sur 4 grandes régions de France : Paris, PACA, Corse et Sud-Ouest.

9e Semaine de publication : La reprise s’accélère pour les destinations estivales

  1. Evolution des réservations par rapport à la semaine précédente

A

L’allègement des mesures de déconfinement et le passage au stade 2, marquent nettement une reprise des réservations en France, principalement sur les destinations de vacances : la Corse, PACA, le Sud-Ouest mais aussi sur la Martinique et la Guadeloupe (cliquer sur les liens)

B

Sur ces régions estivales, les réservations restent toujours en deçà de 2019 mais si le rythme de croissance se poursuit, on peut espérer se rapprocher des volumes de 2019 sur certaines régions

notamment la Corse. Paris, en revanche, ne bénéficie pas encore d’une reprise aussi marquée et enregistre encore 9 fois moins de réservations qu’en 2019 sur la même période.

  1. Réservations et annulations de cette semaine

A l’exception de Paris, les régions observées enregistrent enfin depuis deux semaines consécutives plus de réservations que d’annulations que de réservations. Le solde est particulièrement significatif sur le Sud-Ouest et sur la Corse.

C

3.Réservations pour des séjours sur les 3 prochains mois

 La situation du carnet de commande des hôtels parisiens reste très préoccupante et même si la situation s’améliore sur les régions estivales, l’accélération des réservations est encore loin de compenser le manque d’activité des dernières semaines. Quelle que soit la région, les taux d’occupation prévisionnels sont encore très inférieurs à ceux observés en 2019.

D

Tendance hotellerie du 4 juin

 

Share This