La biodiversité , atout maître des destinations touristiques ?

Accueil / Actualités / La biodiversité , atout maître des destinations touristiques ?
Pas de contact associés

La biodiversité , atout maître des destinations touristiques ?

10/07/17

IMG_5103

La biodiversité , atout maitre des destinations touristiques ?

Dans son intervention lors des Assises nationales de la Biodiversité qui se sont tenues du 5 au 8 juillet dernier à Ajaccio, Madame Marie-Antoinette Maupertuis, présidente de l’Agence du Tourisme de la Corse a rappelé toute l’importance que revêt cette question de biodiversité dans les milieux insulaires méditerranéens, et en particulier pour la Corse, riche en la matière dont le patrimoine naturel reste le facteur premier d’attraction touristique. Si les aspects biodiversité au sens large et tourisme sont intrinsèquement liés, elle a souligné néanmoins leur relation ambivalente dans la mesure où le tourisme est également perturbateur de cette diversité.

IMG_5097

A la question : La Corse est-elle un territoire très protégé?  Mme Maupertuis a répondu  qu’effectivement de très nombreux cadres de protection existent, ils sont d’ailleurs visés dans le plan d’aménagement et de développement durable de la Corse, et qu’une pléthore d’acteurs tant institutionnels qu’associatifs interviennent. Pour autant elle ajoute que si les cadres normatifs et réglementaires existent et peuvent être éventuellement renforcés, le véritable enjeu réside dans l’implication, encore trop faible aujourd’hui, dans la démarche des populations d’accueil, des touristes en séjour et des socio-professionnels.

C’est un protocole global intégrant les dimensions environnementales, sociales, économiques qu’il faut impulser dit-elle, au travers d’une politique d’éco-responsabilité.

Elle précise que l’Agence du Tourisme de la Corse a pour sa part dores déjà institué un critère d’éco-socio conditionnalité  dans le régime des aides octroyées aux porteurs de projets touristiques.

Mme Maupertuis pense que la Corse va connaître, de par sa situation géopolitique en Méditerranée, de par ses richesses naturelles exceptionnelles, de par ses espaces encore vierges et de par ses ressources touristiques, un 3ème boom touristique après celui des années 60 et celui du début des années 2000. Elle doit donc absolument gérer sa rente environnementale de manière intelligente.

Le propos consiste selon elle aujourd’hui, et elle s’y emploie, à innover et faire évoluer le tourisme de l’île en l’accompagnant dans sa transition écologique, faisant en sorte que le  touriste devienne co-créateur de la valeur ajoutée apportée, par son implication dans la protection de l’environnement.

N’oublions jamais conclut la Présidente de l’Agence du Tourisme que la nature n’a pas besoin de tourisme mais que le tourisme aura toujours besoin de la nature.

A natura ghjè a nostra richezza, tenimula à contu !

 

 

Share This