Accueil / « Tas de sable », mur de la dette, fin du « quoi qu’il en coûte »… on n’est pas sortis de l’auberge !
12/09/2021
Veille COVID

tourmag du 12 septembre

Cette rentrée 2021 s'avère bien plus compliquée qu'il n'y paraît. Dans une France dont l'économie s'est remise en marche, la fin du "quoi qu'il en coûte" pourrait faire très mal à un tourisme à l'export toujours à l'arrêt et sans perspectives.

Quand Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au tourisme clame “Nous avons sauvé l’été car 85% des Français qui sont partis en vacances cet été sont restés en France” en évoquant les "très belles performances" pour les campings, les gîtes, ou encore la Montagne, il ne parle, bien sûr, que du tourisme franco-français.

Et pour cause : les Français cet été n’ont eu d’autre choix que de rester en France pour la plupart. Mais faut-il pour autant s’en réjouir ? A côté de cette embellie, il est tout un pan du tourisme à l’export qui est resté en cale sèche pour cause de pandémie et de frontières fermées. Lire la suite