Accueil / Les tendances technologiques du Tourisme en 2020 selon Amadeus – Partie 2
21/02/2020
Veille etourisme

Amadeus a révélé les tendances technologiques qui transformeront le secteur du Tourisme en 2020. Parmi elles, l’usage de l’intelligence artificielle, l’influence des réseaux sociaux, les moyens de paiement alternatifs, le contact humain dans l’interaction numérique, les assistants vocaux, les super applications, les systèmes de fidélisation ou encore la réalité virtuelle. Des tendances commentées par Evantia Giumba, WEMEA Head of Travel Media and Startup Program d’Amadeus. Ceci est la deuxième partie des tendances.

Tendance n°5 : l’essor des assistants vocaux

Les assistants vocaux vont-ils révolutionner le voyage en 2020 ? C’est en tout cas ce qu’affirme la société d’origine espagnole. Depuis les débuts de l’intelligence artificielle, la reconnaissance du langage naturel s’est considérablement améliorée, ce qui permet une meilleure interaction avec la machine.

« Aujourd’hui, des produits de consommation tels que Google Home, Amazon Alexa et HomeHub d’Apple, ainsi que ceux proposés spécialement pour la Chine, ont instauré le fait de parler à un ordinateur pour des dizaines de millions de personnes. », écrit Amadeus.

Les assistants vocaux ont du potentiel, notamment dans le secteur de l’Hôtellerie. D’ailleurs, Amazon a développé un outil dédié, Alexa for Hospitality, qui permet de contrôler la chambre ou de réserver des activités. Amadeus de son côté collabore avec la société Volara qui s’intègre avec des plateformes de traitement du langage naturel pour créer un outil spécialement destiné au secteur de l’hôtellerie.

Tendance n°6 : les super applications

Selon Amadeus, la super application du voyage devrait voir le jour dans les prochaines années. Avec l’ouverture des données et des API, il faut s’attendre à une interconnexion et centralisation des services.

Dans une étude publiée en 2018, Booking expliquait que 57% des voyageurs souhaitent utiliser une seule application pour planifier, réserver et voyager. C’est pourquoi l’OTA envisage de devenir un one stop shop.

En région APAC, une telle application existe déjà et elle s’appelle WeChat. Elle permet de réserver un billet d’avion, une bouteille d’eau dans la rue, de commander à manger, etc. Bref, de tout faire.

Une approche adoptée par Amadeus : « L’application CheckMyTrip que nous avons développée permet d’accéder à son itinéraire, à du contenu, de réserver des activités ou un transfert en taxi », détaille Evantia Giumba. Selon elle, le développement de la 5G accélérera cette interconnexion entre les acteurs pour un parcours sans couture.

Tendance n°7 : les nouvelles façons de fidéliser

Dans une époque où il est possible de passer d’une marque à une autre en quelques clics, il est devenu plus difficile pour les marques de fidéliser leurs clients. Selon Amadeus, la base aujourd’hui est de faire en sorte de reconnaître l’utilisateur grâce aux données.

Dans l’aérien, les miles survivent et récompensent les voyageurs fréquents. Mais le nerf de la guerre se trouve dans la personnalisation. Et la personnalisation implique la captation de données ainsi que leur traitement.

« Le prédictif joue un rôle important dans la fidélisation. Cela permet de s’adresser à un client à un moment où il est prêt à effectuer une action », commente Evantia Giumba. Des propos qu’elle étaye avec une statistique : 45% des voyageurs sont prêts à partager des données personnelles pour avoir une meilleure offre, selon Phocuswright.

Tendance n°8 : la réalité virtuelle 

La réalité virtuelle est utilisée dans le Tourisme en tant que vecteur d’inspiration. Les agences de voyage l’utilisent de plus en plus dans leurs établissements pour visualiser des destinations ou des hôtels.

En 2017, Navitaire, une filiale d’Amadeus, a révélé un système de réservation passant par la réalité virtuelle. Des usages qui restent assez minoritaires, mais qui préfigurent la manière dont on pourrait se comporter à l’avenir.

La réalité virtuelle a aussi du potentiel du côté de l’aérien selon la société technologique, à travers les offres de divertissement à bord. « Iberia, Singapore Airlines et SunExpress se sont livrées à des essais fructueux, qui ont permis aux passagers d’utiliser les casques pour regarder des films en 3D ou jouer à des jeux à 9 000 m d’altitude. », illustre Amadeus. Lorsque des annonceurs décideront d’investir ces supports, cela permettra de générer des revenus via ces dispositifs.

Tom.travel du 20/02/20