Accueil / La Tunisie va rouvrir ses frontières le 27 juin
02/06/2020
Veille COVID

Pour préparer le retour des touristes, la Tunisie vient de publier un protocole sanitaire qui devra être mis en place par tous les acteurs du tourisme dans le pays.

La Tunisie a annoncé hier la réouverture des frontières terrestres, maritimes et aériennes le 27 juin prochain. Actuellement soumis à une quarantaine obligatoire aux frais de l’Etat, les Tunisiens rapatriés depuis l’étranger seront soumis, à partir du 4 juin, à une mesure d’isolement de 7 jours dans des hôtels, à leurs frais, et devront ensuite être soumis à un suivi sanitaire rigoureux, durant 7 jours supplémentaires, a également fait savoir le gouvernement tunisien. Pour le moment, aucune précision n’a été donnée sur une éventuelle quarantaine qui s’appliquerait aux touristes étrangers. Dans son message diffusé sur Facebook, le gouvernement a indiqué qu’il donnerait plus de détails sur les aspects organisationnels de ces réouvertures lors d’une conférence de presse, qui doit avoir lieu le mercredi 3 juin. En vue de sa réouverture au tourisme, le pays avait diffusé le contenu de son protocole sanitaire, que tous les professionnels du secteur devront mettre en œuvre pour pouvoir accueillir à nouveau des clients. Baptisé « Ready and Safe », ce label est obligatoire pour tous les acteurs du tourisme en Tunisie, de façon que les mêmes normes soient requises et appliquées par tous.

Des mesures sanitaires obligatoires

« Pour l’obtenir, il est impératif de suivre la mise en œuvre d’un protocole interne conforme aux recommandations de l’OMS, indique l’ONTT dans un communiqué. Ces recommandations seront suivies et appliquées par tous les acteurs du tourisme Tunisien afin de garantir l’hygiène et le nettoyage préventif ; et par conséquent, garder le contrôle sur la Covid-19 et assurer la santé et la sécurité́ des touristes. ».

Concrètement, le document d’une vingtaine de pages publié la semaine dernière par les autorités tunisiennes prévoit entre autres mesures que les établissements d’hébergements touristiques ne pourront pas excéder 50% de leur capacité en lits, un contrôle systématique de la température des clients de l’hôtel lors du check-in, une zone de désinfection des bagages à l’entrée de l’hôtel… Le personnel sera lui aussi soumis à un contrôle de température et devra porter un masque. La capacité des restaurants sera également réduite, dans le but de respecter les mesures de distanciations sociales (2,5 mètres entre les tables). Le self-service sera suspendu pour les formules all inclusive (le service au buffet sera assuré par le personnel). D’une manière générale, il est demandé d’éviter les formules buffet et de privilégier le service à la carte. Le document précise en outre que l’accès des piscines sera interdit aux personnes fragiles -selon les critères de l’OMS. Certaines activités, comme les clubs de nuit, resteront suspendues. Pour les transferts et les excursions, il est également demandé aux professionnels de restreindre à 50% la capacité en siège des véhicules (sauf pour le transport d’une famille vivant sous le même toit dans le cas d’un véhicule de 7 places).

Déjà deux milliards d’euros de manque à gagner pour la destination

La Tunisie a jusqu’ici été relativement épargnée par le coronavirus, avec 1070 cas de contamination et 48 décès liés à l’épidémie. Seules deux personnes atteintes du Covid-19 sont encore hospitalisées à ce jour. Mais son tourisme en fera malgré tous les frais. D’après le ministre du Tourisme, Mohamed Ali Toumi, le manque à gagner est déjà évalué à deux milliards d’euros. La semaine dernière, le ministre du Tourisme a annoncé une ligne de crédit de 500 millions de dinards (159 millions d’euros) à taux bonifiés, afin de soutenir le tourisme. Ces prêts seront réservés aux entreprises qui ne sont pas déjà surendettées, et qui continuent à payer leur personnel. Ce secteur clé de l’économie tunisienne représente entre 8 et 14% du PIB et 400 000 emplois. Après des années plombées notamment par plusieurs attentats, le tourisme tunisien renouait enfin ces derniers mois avec la croissance. Le pays espérait même atteindre, en 2020, le chiffre symbolique des 1,4 million de touristes français, un chiffre que la destination n’avait pas atteint depuis 2010.  Sur l’ensemble des marchés, la Tunisie a reçu 9 millions de touristes en 2019.

echo touristique du 2 juin