Accueil / La data est de plus en plus exploitée par les acteurs du Tourisme
26/04/2017
Veille etourisme

Dans l’ensemble, le bilan de l’utilisation de la data dans le Tourisme est positif, selon une étude EyeforTravel publiée récemment. Les budgets sont de plus en plus importants, des équipes dédiées sont mises en place, la collecte des données est généralisée… Cependant, il reste des lacunes à combler, comme la qualité des données, l’intégration de nouvelles sources ou encore le déploiement de conclusions.

Le Voyage est inondé de données. Et ses entreprises n’ont pas peur d’investir pour en tirer parti, selon le rapport * « The State of Data and Analytics in Travel » publié par EyeforTravel, producteur de veilles économiques pour l’industrie mondiale du Voyage.

« L’industrie du Voyage et du Tourisme a compris l’importance d’analyser des données et manœuvre dans la bonne direction, introduit dans l’étude Alex Hadwick, responsable de la recherche pour EyeforTravel. Nous avons constaté qu’en termes d’analyse, de déploiement et d’attribution de données, le Voyage est relativement avancé par rapport à d’autres industries. Les augmentations budgétaires prévues contribueront à accroître l’étendue des talents et à acquérir les outils nécessaires pour obtenir une exploitation maximale de l’énorme quantité de données. »

Une augmentation des moyens

Parmi les 450 professionnels interrogés, provenant de tous les secteurs de l’industrie du Tourisme, 74,5 % déclarent pouvoir augmenter leur budget quant à cet enjeu. Plus de la moitié de l’échantillon rapporte en effet s’attendre à des augmentations de plus de 6 % cette année. Un tiers estime que ce sera 11 % ou plus.

budget_data_eyefortravel

De manière générale, les efforts des entreprises en matière de data sont le fait de petits collectifs : si 65 % du panel indique disposer d’une équipe dédiée aux données, les deux tiers déclarent compter moins de 10 employés. EyeforTravel en conclut que ces experts demeurent une ressource rare et coûteuse. Peu d’organisations peuvent se permettre d’avoir une équipe à grande échelle.

La majorité des organisations extrapole déjà ses données à travers les analyses de diagnostic (pourquoi l’information est telle qu’elle est), descriptives (ce qui s’est passé ou se déroule actuellement) et prédictives (quel est le meilleur résultat dans un scénario donné), mais il reste du travail à faire. Deux tiers ne sont par encore en mesure d’utiliser leurs données pour construire des analyses prédictives. Des analyses clés, qui peuvent donner aux entreprises du Voyage des perspectives et stratégies à suivre.

Une analyse difficile

Parmi les raisons principales de la mise en place de leur programme d’analyse des données, 16,8 % des personnes interrogées ont choisi l’amélioration de l’expérience client. 10,5 % d’entre elles estiment que leur but est la fidélisation et la réorientation vers les consommateurs existants. Au final, plus d’un quart se concentre sur la data pour fortifier la relation entre entreprise et clients. Néanmoins, 7,4% des sondés déclarent ne pas recueillir de données sur ces derniers.

moteur_data_eyefortravel

En ce qui concerne les difficultés rencontrées, la qualité et la clarté des données arrivent en tête (45,7 %), suivies par la création d’une stratégie de données cohérente (39,1 %) ou l’intégration de données provenant de sources externes (38,9 %). Une contrainte qui explique d’ailleurs pourquoi de nombreuses organisations du Voyage ne sont pas prêtes à intégrer des données de diverses provenances dans leur approche.

L’utilisation de l’analyse au moment opportun, également, pose problème : « Quand on approfondit, il est clair que c’est un enjeu majeur pour l’industrie : 46,6% des sondés ont indiqué ne pas être en mesure d’utiliser leurs données pour effectuer des changements en temps réel dans leur organisation », écrit EyeforTravel.

Ce qui n’empêche pas l’industrie d’être globalement optimiste quant au potentiel de la data :
potential_data_eyefortravel

L’intégralité de l’étude est disponible ici.

* EyeforTravel a mené le sondage entre le 2 janvier 2017 et le 6 février 2017 auprès de professionnels de la data, travaillant dans le secteur du Voyage. La majorité des personnes interrogées provenaient de la base de données interne d’EyeforTravel. Au total, 453 ont répondu au questionnaire.

tom.travel du 24/04/17