Accueil / Design et plein air : une combinaison heureuse
29/02/2016
Veille filières

L’architecture et le design ne sont pas exclusifs aux milieux urbains. Les structures d’hébergement ainsi que diverses installations en milieu naturel surprennent par leur style audacieux, agençant modernité, art et mise en valeur du paysage.

L’engouement pour le glamping le démontre, la combinaison design + plein air séduit. Voici des exemples d’installations originales en milieu naturel créées par des architectes et des designers. Elles ont été pensées pour s’intégrer à l’environnement et pour connecter l’humain à la nature, le tout dans un grand souci d’esthétisme.    

Pour une expérience enrichissante

Le plus grand sauna au monde

À l’occasion du festival d’art SALT, qui fait notamment la promotion d’installations architecturales uniques, une petite île du nord de la Norvège accueille le plus grand sauna au monde. La structure de bois en forme de A, inspirée des étals de poisson des pêcheurs locaux, permet à une centaine de visiteurs de partager un grand espace sauna ainsi qu’un bar. La façade vitrée offre la vue sur le lac, la plage et les montagnes environnantes. Cette agora sert également d’amphithéâtre.

Des mégaphones en pleine forêt

Des étudiants en architecture de l’Estonian Academy of Arts ont développé le projet intitulé « Hear the forest », qui consiste en la construction et l’installation de trois immenses mégaphones de bois en pleine forêt estonienne. Chaque structure mesure trois mètres de diamètre et sert d’amplificateur. Lorsque le visiteur se place au centre de l’installation, la disposition des mégaphones lui permet d’entendre les bruits de la nature de façon amplifiée et unique. Cet aménagement sert aussi de lieu de repos aux randonneurs, ainsi que de petite scène.

Un refuge qui incite à l’engagement
En Nouvelle-Zélande, le Longbush Ecosanctuary Welcome Shelter propose un espace éducatif aux classes, aux groupes d’écologistes, ainsi qu’aux visiteurs du sanctuaire. Il a été conçu par le designer Sarosh Mulla, qui en a aussi dirigé la construction par une équipe de 88 volontaires. Les matériaux ont été offerts par des commanditaires du projet. Le design est pensé pour inciter les visiteurs à prendre part aux programmes de conservation présentés, et l’approche adoptée vise la promotion du programme environnemental avec un minimum de ressources.

Un musée en mémoire d’une mine de zinc
Situé dans une région reculée de la Norvège, le petit musée de la mine de zinc est constitué de quatre bâtiments intégrés aux vestiges d’une ancienne mine. Ceux-ci ont été conçus dans un style industriel imitant l’époque où la mine était en exploitation, soit entre 1881 et 1899. Le Zinc mine Museum, imaginé par l’architecte suisse Peter Zumthor, ouvrira ses portes durant l’été 2016, faisant partie intégrante du projet des National Tourist Routes.

Refuge design aux frontières du cercle polaire
Un environnement hostile aux conditions climatiques imprévisibles caractérise cette région du nord de la Norvège, les Okstindan Mountains, reconnues pour la randonnée. La Rabot Tourist Cabin a été construite à partir de matériaux locaux et est conçue pour affronter de grands vents et de fortes tempêtes. Malgré la nécessité que la construction soit robuste, le design est au rendez-vous. Le refuge dessiné par la firme Jarvund/Vigsnaes Architects peut accueillir jusqu’à 30 randonneurs, qui doivent s’y rendre à pied ou en ski.

Un abri contemporain pour les cyclistes

Un refuge au design unique, perché dans une montagne du Chili, est accessible aux randonneurs et aux cyclistes de passage. L’architecte Rodrigo Cáceres Céspedes a conçu le Endless Cycling pour offrir un lieu de repos mettant le paysage à l’avant-plan. La structure angulaire est recouverte d’un revêtement clair qui laisse passer la lumière naturelle tout en offrant une protection contre les intempéries. L’intérieur est minimaliste; on y trouve des bases de lit en bois, ainsi que des crochets pour suspendre les vélos.

Des filets en guise de hamac
Sur le bord du lac Paprocany, en Pologne, une longue promenade en bois intègre une série de hamacs suspendus au-dessus de l’eau. En plus d’être esthétiques, les filets bleus rappellent le lac. Ils sont ainsi devenus une véritable attraction.

Pour découvrir les paysages différemment

 Un observatoire à l’image du paysage

Une tour de 30 m de haut, recouverte de 3,5 km de corde disposée pour refléter les dunes environnantes, a été érigée dans une réserve naturelle en Belgique. La structure de bois triangulaire change d’aspect selon le lieu d’où on la regarde. Les trois plateformes de la tour invitent les visiteurs à apprécier le paysage. Le projet a été conçu par la firme Ateliereen, en collaboration avec MaMu Architects.

Le pont infini

La firme danoise Gjøde & Povlsgaard Arkitekter a créé une passerelle pour permettre aux visiteurs d’admirer le paysage d’une baie de façon panoramique. Le quai circulaire, présenté à l’occasion de l’événement Sculpture by the Sea 2015, mesure 60 m de diamètre et est érigé sur la plage et sur l’eau. En plus de favoriser les rencontres, il permet d’établir une connexion entre le présent et l’histoire du site en offrant une vue sur la mer à partir de cet endroit jusque-là oublié.

Une passerelle au plancher de verre

Inaugurée en avril 2015, la passerelle en forme de fer à cheval munie d’un plancher de verre surplombe une vallée de 2350 pieds de profondeur. Le pont nommé Yuanduan est situé dans le sud-ouest de la Chine et offre une vue imprenable sur ce paysage spectaculaire, tout en donnant l’impression de marcher dans le vide.

Une image de marque

Lorsque des aménagements sont réalisés avec le souci du design, leur valeur fonctionnelle en est rehaussée. En plus d’être utiles et esthétiques, ces installations suscitent la curiosité, deviennent des attraits et contribuent à l’image de marque d’une région. L’architecture et le plein air forment une combinaison qui gagne à être connue.

Source : veilletourisme.ca du 29/02/16

Etude réalisée par Claudine Barry