Accueil / Comment les mobinautes français réservent-ils leurs voyages?
16/05/2017
Veille etourisme

Le spécialiste des données sur mobile Ogury dévoile sa première étude sur les usages des internautes en matière de réservation de voyage sur mobile. Ce baromètre informe les annonceurs sur les manières d’optimiser leurs investissements média.

Ogury, la plateforme spécialisée dans le ciblage publicitaire sur mobile, vient tout juste de dévoiler son étude sur le parcours emprunté par les mobinautes français lors de leurs recherches de voyage. Pendant près de 4 mois, l’entreprise a sollicité un total de 141 000 terminaux Android afin d’observer, grâce aux données first-party (les données des annonceurs) propriétaires d’Ogury, le comportement des mobinautes sur les sites mobiles et les applications d’informations de voyages et de réservation de transports et d’hôtels.

L’étude menée par Ogury révèle que les mobinautes, lors de leur processus de recherche de voyage, visitent approximativement 4 sites différents en une durée moyenne de 25 jours. Les heures de pointe sont comprises entre 15 et 20h et le vendredi est le jour engendrant le plus de trafic. Par ailleurs, entre deux visites de sites de réservation d’hôtels, les mobinautes aiment s’informer auprès de guides touristiques en ligne.

ogury_parcours_user

Hôtels, transports, comparateurs : les sites et applications qui intéressent les mobinautes français 

Autres données clés du baromètre établi par Ogury : la fréquentation des sites de réservations hôtelières. Applications et sites mobiles compris, Booking.com est élu grand favori et récolte, avec Airbnb, environ 80% du trafic. De quoi booster les chaînes hôtelières comme B&B Hotels qui, afin de remonter dans le classement, devront proposer davantage de services et des offres plus attractives.

ogury_hotel

En ce qui concerne les moyens de transports, le train prévaut avec un taux de recherche de 59%. Les compagnies aériennes comme Ryanair et EasyJet, aussi largement sollicitées depuis quelques années, représentent 49% du trafic. Si le bus séduit de plus en plus avec la modernisation et les prix attractifs des services tels que Ouibus et Eurolines, le covoiturage de Blablacar intéresse davantage les voyageurs.  En effet, en cette période de ponts et de longs-weekends, les voyageurs mobinautes privilégient très certainement les moyens de transports les plus rapides.

ogury_transport

Les Français sont par ailleurs très friands des comparateurs de prix et des sites d’avis et de conseils tels que TripAdvisor, plateforme multi-services incontournable dans la réservation de voyage des mobinautes. Le site a été visité par 43% de l’échantillon étudié au cours de la période de sondage. Parmi les favoris se trouve également Jetcost, le comparateur de prix de vols, d’hôtels et de voitures. Ces comparateurs jouent un rôle très important dans la recherche de voyage puisqu’ils permettent aux globe-trotteurs de faire les meilleurs choix en termes d’économie, de lieux, de confort, etc.

Des données pour mieux optimiser l’investissement publicitaire

Ce baromètre a été établi par Ogury avec un objectif : permettre aux annonceurs de cibler la bonne audience, faire campagne auprès des mobinautes au moment adéquat et établir une stratégie marketing efficace. « Ce n’est qu’en ayant une compréhension précise de ce parcours utilisateur que l’on peut lui adresser le meilleur message au meilleur moment, garantissant ainsi d’apporter une vraie valeur ajoutée pour le client et l’optimisation des investissements de l’annonceur », peut-on lire dans le communiqué d’Ogury. Ainsi l’entreprise émet quelques précisions liées aux données récoltées afin de bien guider les annonceurs. Il y a tout d’abord un risque que 40% des personnes ciblées par les annonceurs du Tourisme ne soient finalement pas intéressées par un voyage ou n’effectuent des recherches que dans un but professionnel. Ensuite, les données collectées pourraient ne pas qualifier les comportements des mobinautes de manière totalement fiable. Enfin, le message que l’annonceur veut adresser peut évidemment être différent en fonction de l’étape à laquelle se trouve le client lors de ces 25 jours de recherche. Aucun critère n’est donc à négliger par les annonceurs ambitieux évoluant dans le secteur du Tourisme.

Tom.travel du 16/05/17