Accueil / Europe : M.A Maupertuis défend à Bruxelles le modèle d’une économie verte
10/10/2018
Actualité Institutionnelle

Jusqu’au 11  Octobre prochain, à Bruxelles, le parlement Européen accueille la 16ème édition de «la semaine des régions et villes d’Europe.» Au programme notamment, le partenariat entre les  Baléares, La Corse, La Crète et la  Sardaigne  autour du projet « Green Islands for sustainable cohesion policy » (des îles vertes pour une politique de cohésion durable).

 « Nous n’avons que le choix entre les changements dans lesquels nous serons entrainés et ceux que nous aurons su vouloir et accomplir. » Une fois de plus, les propos de Jean Monnet, père fondateur de l’Europe, ont résonné à Bruxelles, au cœur même du  parlement. 

Dans ce  grand concert des nations, chahuté parfois par la montée du populisme ou les craintes post Brexit, des îles ont renoué avec leur vocation de laboratoire pour faire front commun autour d’une thématique : L’économie verte. La Corse en fait partie. Elle  entend bien évidemment saisir l’opportunité de la coopération  avec les Baléares, la Crête et la Sardaigne afin de « jeter les bases d’un changement de paradigme » précise Marie-Antoinette Maupertuis.

La présidente de l’ATC, également conseillère exécutive en charge des affaires Européennes, ajoute qu’il faut « sortir de la dépendance économique, développer des activités durables, valoriser l’économie circulaire.»  Un message martelé, entre autre,  à l’occasion de son intervention à Bruxelles ce mercredi 10 Octobre  sur le thème de «l’économie verte comme opportunité de développement pour les îles de l’UE »...  D’ores et déjà des  nouvelles perspectives se dessinent. A commencer par les îles vécues et envisagées comme aiguillon du tourisme vert..