Accueil / Première réunion du comité de pilotage sur les formations dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration en Corse
05/12/2018
Actualité Institutionnelle

 Mieux aborder les formations dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.  C’était le thème du premier comité de pilotage co-présidé par l’ATC. Un comité de pilotage qui  s’est réuni  le Lundi 3 Décembre, au palais Lantivy à Ajaccio, en présence d’élus et de professionnels du secteur.   

Etablir un diagnostic partagé

 « La formation est une des briques de l’approche systémique de l’univers du tourisme » a déclaré en préambule Nanette Maupertuis, présidente de l’ATC. Autour de la table pour ce premier comité de pilotage,  des socio-professionnels bien sûr. Mais aussi, le président de l’assemblée de Corse, la conseillère exécutive en charge de la formation,  le président de l’université de Corse, le président du conseil économique et social.  « Il y a aujourd’hui  une nécessité de confronter les différents avis afin de poser un diagnostic » a ajouté Nanette Maupertuis. Précisant par là même que  les métiers du tourisme sont divers et variés.  Et que la  sphère  de l’économie touristique va au-delà de l’hôtellerie ou encore de la restauration.

C’est le  constat partagé par l’ensemble des participants à cette réunion.  Ensemble, les différents intervenants ont convenu d’une méthode. Cette dernière consiste en  une  approche coordonnée entre les différentes branches des activités touristiques. Plaisance-nautisme, haute montagne, animations, marketing, sommellerie : voilà quelques exemples qui prouvent à l’évidence qu’aujourd’hui, l’offre de la formation est large.

 Rechercher une adéquation entre l’offre et la demande

L’enjeu, pour l’ATC  est donc de poser les bases d’une vraie réflexion commune avant de lancer un plan d’action. Autre thème, cher aux yeux de l’ATC, celui des intercommunalités. Toutes devront, dans les mois qui viennent, être associées au débat. Car,  « la formation des hommes est une priorité de L’ATC. Il faudra se poser la question des mécanismes du marché du travail et trouver une adéquation entre l’offre et la demande » affirma encore  Nanette Maupertuis. Ce premier comité a posé les bases d’une démarche nouvelle. Vécu et envisagé comme un espace d’échange et de réflexion, toutes les contributions seront les bienvenues. Il y a une nécessité de confronter les différents avis entre tous les acteurs concernés.

En attendant que la prochaine réunion du comité de pilotage, L’ATC ne réunira pas plus tard que le 10 Décembre prochain la commission de développement. A l’ordre du jour, notamment, la formation dans les métiers du tourisme.