Accueil / Le tourisme en question à l’Assemblée nationale
03/08/2018
Veille économie

Le tourisme était à l’ordre du jour mardi après-midi, lors des questions au gouvernement. Jean-Baptiste Lemoyne y a résumé les mesures prises pour renforcer l’attractivité de la France en s’appuyant sur les événements sportifs.

C’était une séance de questions au gouvernement particulière hier, mobilisée en grande partie par l’affaire Benalla. Mais le tourisme était aussi à l’ordre du jour. Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a en effet présenté aux parlementaires les mesures pour renforcer l’attractivité touristique de la France, en s’appuyant sur les grands événements sportifs. Une prise de parole faisant suite au Comité Interministériel du tourisme, qui s’est déroulé jeudi dernier, sous la présidence d’Edouard Philippe. Le même jour, le rapport “21 mesures pour optimiser les retombées touristiques des grands événements sportifs organisés en France” avait été remis au gouvernement.

“Nous allons avoir des échéances importantes », a expliqué Jean-Baptiste Lemoyne, évoquant notamment les JO de 2024, en réponse à une question de Benjamin Dirx, député (LaREM) de Saône-et-Loire. « Nous devons d’ores et déjà les anticiper, les intégrer dans notre stratégie touristique. Ces grands événements sportifs internationaux ont naturellement énormément de retombées sur l’ensemble de nos territoires, qu’il s’agisse de Paris, mais surtout de toutes nos régions. Pensons à l’Euro 2016, qui a généré plus d’un milliard d’euros de retombées, pensons à ces JO de 2024 dont il est prévu qu’ils vont générer entre 5 et 10 milliards d’euros sur la décennie à venir. Nous avons donc l’impérieuse nécessité de mobiliser l’ensemble des administrations, l’ensemble des partenaires, et dans ce cadre là, nous souhaitons opérationnaliser un certain nombre des recommandations (qui ont) été faites.” 

Le prochain comité consacré à la formation

Parmi les objectifs annoncés : créer des passerelles avec le tourisme d’affaires, mais aussi “faire en sorte que ces événements soient des accélérateurs d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap ». Des mesures seront également prises pour que les commerces de détail puissent aussi bénéficier de ces retombées, en favorisant le shopping, notamment via la détaxe. Surtout, le gouvernement assure vouloir « mettre le paquet sur la formation ». Jean-Baptiste Lemoyne a en ce sens indiqué que le prochain Comité Interministériel du Tourisme y serait consacré. Un gros dossier, inscrit depuis le départ sur la feuille de route du gouvernement. Si l’on se fie au calendrier initial, le prochain comité devrait avoir lieu en janvier 2019.

Au cours de la séance d’hier, d’autres questions ont été posées concernant la desserte Desserte TGV du Grand-Est de 2019 à 2023, la desserte ferroviaire des zones rurales, ou encore la diminution des subventions de la Fédération nationale vacances et famille. Ces questions, publiées au Journal Officiel, peuvent être consultées sur le site de l’Assemblée nationale.

echo touristique du 25/07/18