Accueil / Ça roule pour le tourisme à vélo !
11/10/2017
Veille filières

Miser sur le vélo pour la découverte du patrimoine urbain, des microbrasseries d’une ville et même de ses cours d’eau ? Pourquoi pas ? Plusieurs destinations ont développé des projets afin d’attirer les touristes qui s’intéressent de plus en plus à ce moyen de transport.

Une analyse précédente démontrait les stratégies employées par des villes afin de développer leur offre et de se positionner comme destination pour le tourisme à vélo. Pour compléter le portrait, voici quelques exemples.

Améliorer l’accueil avec des aires de services

La ville de Tours, en France, a tout récemment inauguré un poste d’accueil pour les adeptes de vélo. Ouvert à l’année, cet espace se veut un lieu convivial et connecté offrant une panoplie de services tels qu’une douche, des consignes à bagages, des aires de repos, de restauration et de recharge pour les appareils électroniques. Les cyclistes ont aussi un endroit pour réparer leur vélo et pour s’informer des activités aux alentours.

Selon Tours Métropole, ce nouvel emplacement permet à la fois d’être une vitrine de l’offre de la région du Val de Loire et un lieu de promotion pour les acteurs locaux du vélo. En améliorant ainsi les services, l’organisme désire inciter les touristes à rester plus longtemps et souhaite que Tours devienne un point central pour les nombreux itinéraires cyclotouristiques.

Diversifier l’offre

Comme le rappelle l’association Départements & régions cyclables, le développement d’activités combinées avec le secteur culturel, artistique ou culinaire permet de valoriser différentes sphères économiques et touristiques d’une destination. De plus, la création de partenariats enrichit l’offre du tourisme à vélo et peut s’avérer une opportunité pour allonger la durée du séjour.

Tourisme culinaire et brassicole à vélo 

Pourquoi ne pas proposer aux visiteurs de découvrir une ville avec un moyen de transport alternatif et de casser la croûte en même temps ? Cette activité combinée, de plus en plus populaire auprès des fervents du vélo, mais aussi des non-initiés au cyclotourisme, est en émergence à Montréal. Quelques compagnies ont développé des circuits afin de faire découvrir les saveurs locales de la métropole. Ça roule Montréal offre un tour parcourant différents quartiers et le Marché Atwater. Des dégustations sont prévues dans quatre boutiques pendant le trajet. La compagnie Tours de la table mise davantage sur la découverte de l’univers des camions de cuisine de rue à travers un parcours historique et gourmand de Montréal.

À Lyon, le Tour des gourmets explore les lieux d’importance de la ville et s’arrête aux Halles de Lyon-Paul Bocuse afin de déguster des produits typiquement lyonnais. Les déplacements sont facilités par le prêt de vélos électriques.

Les visites de microbrasseries ont aussi la cote auprès des touristes. De nombreux tours brassicoles à vélo sont apparus dans plusieurs villes du monde. À Québec, la compagnie Broue-Tours offre la location de bicyclettes aux amateurs de bières avec une carte exclusive les amenant à découvrir des microbrasseries de la capitale. De l’autre côté du Canada, l’entreprise Cycle City Tours propose un circuit parcourant Vancouver et trois de ses brasseries. En plus de profiter d’un repas et de dégustations, les visiteurs rencontrent les maîtres brasseurs.

Le vélo et l’eau 

Les destinations ayant une rivière, un fleuve ou même un lac sur leur territoire ont l’occasion de valoriser leurs activités nautiques avec le tourisme à vélo. Que ce soit des croisières incluant des excursions à bicyclette ou des navettes fluviales accessibles aux cyclistes, les possibilités sont nombreuses pour enrichir et diversifier l’offre. De plus, certaines entreprises ont développé des tours guidés offrant des activités nautiques pendant la promenade à vélo. À Nice, ebike Riviera tours propose une pause pendant le trajet pour utiliser des planches à pagaie (Paddle board) et des kayaks de mer en plus de la découverte du secteur en vélo. Cela permet aux visiteurs d’avoir une nouvelle perspective sur la ville et ses côtes.

Favoriser l’accès : intégrer le vélo dans les city pass

Plusieurs villes européennes, incluent le vélo dans leur city pass, comme Nantes et Lyon. Ces dernières offrent des services de location pour découvrir les environs. D’autres, comme Berlin, proposent des rabais sur les visites guidées utilisant ce moyen de transport. C’est un incitatif simple et rapide pour les touristes désirant faire du vélo en milieu urbain.

Développer une culture du vélo

Dans la perspective de toujours pousser plus loin sa culture de la bicyclette, Copenhague possède un bureau de l’innovation du vélo. The Bicycle Innovation Lab est à la fois un centre de recherche, une bibliothèque et un atelier pour les vélos. L’équipe développe de nouvelles ressources pour ce moyen de transport en travaillant sur la conception, les infrastructures et la gestion de la mobilité. Elle collabore avec les publics et d’autres professionnels du domaine pour continuer à améliorer cette culture du vélo.

Si plusieurs destinations européennes se démarquent parmi les endroits les plus attrayants pour le tourisme à vélo, il reste beaucoup de travail à faire pour les villes nord-américaines. Montréal est la seule ville de ce côté-ci de l’océan à se trouver dans le top 20, et de justesse, du classement international Copenhagenize. Néanmoins, plusieurs villes entreprennent des actions pour améliorer ce secteur d’activité, au grand bonheur des amateurs de vélo.

veilletourisme.ca du 10/10/17

Etude réalisée par Julie Payeur