Accueil / Le tourisme rural met le cap vers l’Arc méditerranéen
13/08/2018
Actualité Institutionnelle

 Le tourisme rural ne se décrète pas. Il se construit pas à pas à travers une politique ambitieuse et efficiente. Aujourd’hui, il concerne 30% des séjours mais seulement 20% de la consommation.

Objectif pour l’ATC : Développer ce secteur qui draine de plus en plus d’adeptes.

Le tourisme rural  serait-il en passe de se réinventer ? C’est en tout cas le point de vue de l’ATC qui mise sur ce secteur. Un secteur d’avenir et porteur aux yeux des professionnels. Côté demande, en effet, il faut dire que la carte de l’authenticité a le vent en poupe.

Forts de ce constat, l’ATC a diligenté  une étude sur « la mise en place de sentiers touristiques dans le haut Taravo ». La synthèse de ces travaux a été  dévoilée vendredi 6 Août  sur le site de la foire de Filitosa. D’ores et déjà, le cadre Méditerranéen s’avère approprié pour la mise en place d’une offre touristique  axée sur la thématique « nature-territoire-culture-patrimoine ». Et  un partenariat Corso-sarde se profile dans ce domaine.  Renforcer les pôles touristiques ruraux corses et sardes en termes de visibilité internationale à travers un Groupement Européen d’Intérêt Economique en s’appuyant sur l’axe de cette coopération transfrontalière du GAL LEADER figure parmi les priorités. Au même titre que la mise en réseau  d’ un système d’animation, de promotion et de commercialisation des offres actuelles et à venir. Pour cela un modèle a été retenu :  le modèle  coopératif.

Les enjeux de l’offre   « nature-territoire-culture »  

Suite à l’obtention des droits d’usage des marques et dispositifs cités, le PETR (Pôle d’équilibre territorial et rural) du Sartenais Valinco a été financièrement soutenu par l’ATC pour créer des itinéraires touristiques structurés autour des itinéraires de randonnées de la Collectivité de Corse et du PNRC, associant les acteurs de l’hébergement, restaurateurs et producteurs de la Route des Sens. Ce financement a permis la construction d’une offre « Nature Terroir Culture et Patrimoine », qui a été  présentée le 6 août 2018 à Filitosa.

Un cadre Méditerranéen

Dans ce contexte, une mission menée par le PETR en Sardaigne au cours du mois de mai 2018 dans le cadre de la coopération INTERGAL avec le soutien de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Corse du Sud a permis de poser les bases d’un partenariat corso-sarde sur l’ensemble de la thématique « Nature-Terroir-Culture-Patrimoine ». Ce cadre Méditérrannéen permet de :

  • Structurer et mettre en réseau les offres locales « Nature-Terroir-Culture-Patrimoine » et construire une offre inter-îles commune sur ce type de produits.
  • Renforcer et développer les transports entre les deux pôles corso-sardes
  • Valoriser et structurer les offres touristiques existantes et en construction sur les territoires concernés
  • Mettre en réseau des sites culturels et historiques du territoire Ornano Sartenais Valinco Taravo sur modèle de la Barabagia (« Distretto Culturale» et modèle coopératif)
  • S’appuyer les Foires Rurales du territoire et les évènements culturelles de la Bargagia et de la Gallura pour créer un espace d’échanges et coopération transnationale dans le cadre des GAL.
 LES DIFRRENTS PARTENAIRES :
 Le Groupe d’Action Local LEADER l’Ornano Sartenais Valincu Tàravu
  • LEADER (Liaison Entre les Actions de Développement de l’Économie Rurale) est un programme européen destiné à soutenir des projets “pilotes” en zones rurales. Sa mise en œuvre s’appuie sur    un partenariat d’acteurs publics et privés à travers la constitution d’un Groupe d’Action Local (GAL) et sur une stratégie de développement basée sur une thématique ciblée inspirée par le projet de Territoire. Renforcer les pôles touristiques ruraux corses et sardes en termes de visibilité internationale à travers un Groupement Européen d’Intérêt Economique en s’appuyant sur l’axe de cette coopération transfrontalière du GAL LEADER.
La Coopérative Terre d’Est

Terre d’Est une coopérative alsacienne regroupant 27 acteurs engagés en faveur d’un tourisme solidaire et durable sur le Grand EST : des hébergements associatifs, des lieux de visites, des associations d’animation. Terre d’Est travaille depuis presque 30 ans à mettre en valeur les offres touristiques.
C’est avec une réelle connaissance de la région qu’elle propose des séjours en réelle adéquation avec les demandes et les souhaits de chacun, tout en fournissant une prestation de qualité : la plupart des séjours sont élaborés à la carte.

La coopérative cherche constamment à innover, ajuster, s’adapter à des besoins spécifiques : jeunes, familles, personnes en situation de handicap, clubs de sport, classes, associations, groupes d’amis, comités d’entreprise...

Le projet contribue au développement économique, social et environnemental du territoire.

La Coop ENIS ( Barbagia – Province de Nuoro – Sardaigne)

Au début des années 80, un groupe de jeunes étudiants, chômeurs et bergers, s'installa dans une ancienne colonie de vacances de la municipalité d'Oliena, abandonnée depuis près de 20 ans, et commença sa restauration avec ses propres forces. L'idée est d'accueillir les voyageurs qui atteignent le « Supramonte » et de devenir un laboratoire pour les services touristiques et les activités culturelles de la Barbagia. Un lieu de rencontre pour raconter et faire connaître leur terre. Tout est né de manière très spontanée, animé par l'enthousiasme collectif, la démocratie directe et la simplicité organisationnelle.

La coopérative Enis di Monte Maccione d'Oliena, l'une des expériences commerciales les plus longues et les plus saines de la région, partant de la conscience qu'un environnement sain représente la plus grande richesse disponible, est engagée dans cette direction depuis plus de trente ans. Éducation à l'environnement visant à divers groupes de la Sardaigne, l'Italie, l'Europe et le reste du monde à partager avec eux l'amour et le respect de la nature et d'agréger l'humanité différente et augmenter la qualité de vie.

La Strada del Vino Cannonau (Province de Nuoro)

La "Strada del Vino Cannonau" est une association à but non lucratif, fondée le 15 janvier 2009 avec la participation de 21 membres fondateurs, pour la promotion et la valorisation touristique des territoires ruraux des provinces de Nuoro et Ogliastra, reconnus par le Région Sardaigne conformément à la législation en vigueur sur le sujet, appelé " Disciplina sulle strade del vino".

C'est une route thématique qui embrasse les zones géographiques de Nuorese, Mandrolisai et Ogliastra, où des scénarios enchanteurs de grande valeur naturaliste alternent, allant des montagnes à la mer, aux paysages agricoles façonnés par l'activité humaine, dans un contexte riche en situations d'urgence sites archéologiques et témoignages d'une histoire millénaire : sites nuragiques, « tombes de géants » et « domus de Janas ».

La Strada prend le nom du vin le plus connu et le plus renommé de la tradition vinicole sarde et de la vigne homonyme, répandue dans toute la Sardaigne, mais avec une grande prévalence dans les zones Nuorese et Ogliastra où les communautés locales attribuent le grand vin Cannonau importance économique, historique et culturelle. Grâce au travail habile des générations de vignerons qui se sont succédé, qui ont choisi et propagé jusqu'à nos jours, appréciant à la fois la vocation naturelle et la capacité de la combiner avec quelques plats typiques de la gastronomie locale.

Le lien profond avec le territoire a des racines très anciennes, comme en témoignent de nombreux résultats trouvés dans les différents sites archéologiques.

La Strada del Vermentino (Gallura)

La Strada del Vermentino de Gallura DOCG a été créée pour promouvoir le territoire, la Gallura dans son intégralité, avec sa production de vin et de nourriture importante.

Un chemin entre les vignobles, le vin, la nourriture, les traditions et les femmes et hommes qui se consacrent à l'amour et à cette philosophie de la vie, un chemin qui relie les adeptes du monde entier et unissant les cultures et les passions.

Il Distretto Culturale del Nuorese (Province de Nuoro)

Le « Distretto Culturale del Nuorese » a été fondé dans le but de construire un réseau d'acteurs et d’attractivité (billeterie unique, politique tarifaire homogène et inclusive, programmation concertée et mutualisation d’équipements et ressources) pour renforcer l'identité et le patrimoine culturel du territoire, soutenir et innover le secteur des industries créatives et ainsi déclencher un processus vertueux de croissance intelligente, durable et inclusif.

La zone de référence, au moins pendant la phase de démarrage, est celle du Nuorese Territorial System (STN) et comprend les municipalités de Nuoro, Bitti, Dorgali, Mamoiada, Oliena, Oniferi, Orani, Orgosolo, Orotelli, Orune, Osidda et Sarule. : un territoire étendu, caractérisé par de forts éléments d'homogénéité en termes de traditions culturelles et de dynamiques socio-économiques, particulièrement adapté à une caractérisation par zone.

En cela, le dispositif de reproductibilité semble adapté au territoire de l’Ornanu Sartinesi Valinu Tàravu.

Il est à noter que le Distretto Culturale est juridiquement constitué et cela sous forme associative.

La Fédération des Foires Agricoles, Artisanales et Rurales de Corse

Tout au long de l’année, hiver comme été, plus de cinquante foires et plusieurs dizaines de marchés sont proposés aux Corses et aux visiteurs de la Corse.  Plusieurs de ces organisations ont décidé d’unir leurs efforts en faveur du développement local. La Fédération des Foires Rurales Agricoles et Artisanales de Corse (F.F.R.A.A.C.) regroupe 13 associations qui ont en commun de valoriser des produits et des services issus de l’économie insulaire par l’organisation de marchés.

Afin de favoriser les activités productives, les membres de la Fédération ont fait le choix de réserver l’accès aux espaces de vente aux seuls producteurs exerçant leur activité en Corse.

L’objectif des manifestations adhérentes est de promouvoir les métiers et les savoir-faire de l’agriculture et de l’artisanat corse auprès d’un public rural et urbain.

Les productions insulaires emblématiques de l’île ainsi que la plupart des territoires de production sont représentés. Plus d’une centaine de bénévoles actifs et militants participent au fonctionnement régulier des associations et de la F.F.R.A.A.C.

Cette entreprise collective s’est fixée une exigence de rigueur pour garantir la sincérité des échanges marchands.

L’exercice de ce contrôle systématique est signalé aux exposants et aux publics par le label Fiere di Corsica. Ce dernier est accordé aux organisations qui respectent le cahier des charges de la Fédération.